• Super Mario 64

    <o:p> </o:p>

     

    SUPER MARIO 64<o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


    Console : Nintendo 64<o:p></o:p>

    Editeur : Nintendo<o:p></o:p>

    Année : 1996<o:p></o:p>

    Genre : Plate forme 3D


    <o:p> </o:p>

    Attention : Choc videoludique en vu ! Au sortir du succès retentissant de <st1:personname productid="la Super NES" w:st="on"><st1:personname productid="la Super" w:st="on">la Super</st1:personname> NES</st1:personname> et a l’orée de l’avènement de <st1:personname productid="la Playstation" w:st="on">la Playstation</st1:personname> première du nom, C’est en l’an de grâce 1996 que la firme de Kyoto lâche sa reine de la 3D, la Nintendo 64… Emotion.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Incroyable, Alors qu’un ami et moi nous promenions dans la galerie marchande d’un centre commercial, passant par hasard devant un magasin de jouets, mon regard fut soudain attiré par une vision improbable. Me collant a la vitrine, un deuxième coup d’œil vint confirmer que je ne rêvais pas… Elle était la, trônant au milieu de plusieurs jeux, en vente plus d’une semaine avant sa sortie officielle : La Nintendo 64... « Oui oui, elle est en vente, Nintendo France à décider de remercier ses petits revendeurs pendant dix jours, en leur offrant l’exclusivité devant les grandes enseignes… » Nous confirma alors le gérant du magasin, pas peu fière de son privilège. « D’accord j’en prends une et mettais moi Mario 64 avec ! » Lui dis-je alors en n’y croyant toujours pas… Un immense souvenir.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce qu’il faut comprendre c’est que <st1:personname productid="la N" w:st="on">la Nintendo </st1:personname>64 était vraiment attendue depuis des années, et était annoncer comme un monstre de puissance associée a une longue liste d’innovation (dont son extraordinaire manette pour l’époque) Sorti du magasin, console en main, un simple coup d’œil donné a mon ami suffit alors a se comprendre « vite on rentre ! » Oubliant les raisons de notre présence ici, c’est sans perdre une seconde que nous sautâmes dans la voiture afin d’avaler les quelques kilomètres qui nous séparaient de ce moment que nous avions mainte fois rêvé.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Console déballée, câbles branchés, télé allumée, manette en main… Power… « It’s me Mariooo ! » … Sentiment indescriptible. Quelle claque ! Se dressait à présent nous un Mario tout en trois dimension, évoluant devant le château de la princesse Peach. Quel bonheur de découvrir les joies du stick analogique et son maniement (je sais que ça peut paraître débile aujourd’hui, mais a l’époque c’était vraiment une innovation exceptionnelle) Notre cher plombier répond au doigt et a l’œil, disposant au passage d’une incroyable palette de mouvement. Passant outre l’émerveillement permanant, après plusieurs dizaines de minutes de découverte, je décide enfin de me lancer dans l’aventure…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Successeur d’un Super Mario World qui avait fait l’unanimité, la version 64 n’innove pas… Au niveau du scénario en tout cas : Devinez quoi ? et oui cette grosse Quiche lorraine de Peach c’est encore fait enlevée pas le gros vilain Bowser… Peach faut qu’on parle la ! Ca fait la cinquième fois que tu te laisse enlevé ! La cinquième !! Fait gaffe merde ! … Passons. Heureusement pour nous, c’est ailleurs que cette version fait la différence, partout ailleurs même.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nous permettant de nous déplacer dans des niveaux vastes et variés, M64 offre une réelle sensation de liberté. On se surprend même à se balader sans but, comme ça juste pour le plaisir. Graphiquement, ce soft a imposé les critères d’un genre nouveau. Même si parfois les sprites peuvent paraître grossiers, l’univers de Mario et parfaitement retranscrit et personnifié comme jamais ! On y est les gars, on est au royaume champignon pour de bon ! Niveau musique, la aussi c’est du tout bon (Kôji Kondo oblige) Niveau animation, je vous rappel que c’est le premier jeu full 3D sur console et malgré cela il est resté une référence devant sa nombreuse liste de rivaux qui ne l’on jamais égalé. Parlons de la durée vie : Phénoménale ! Plus de quinze mondes chacuns comprenant six missions et sans compter les quêtes cachées… Il y a de quoi faire !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Pas la peine de s’étaler à tester un jeu quasi parfait. Au delà de ses qualités, Super Mario <st1:metricconverter productid="64 a" w:st="on">64 a</st1:metricconverter> était une véritable révolution dans la vie de gamer que je suis (et je ne suis pas le seul). Une évolution majeure comparable aux télés passer du noir et blanc a la couleur : Il a marqué le passage du jeu vidéo dans une autre dimension, la troisième ! Plus que jamais, Nintendo ne crée pas des jeux, Nintendo invente des concepts ! Et Mario 64 en est une belle illustration, au milieu de centaines d’autres...<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p>  </o:p>


     

    Graphisme : 18 /20<o:p></o:p>

    Pour l'un des tout premiers jeux en full 3D, il s'en sort vraiment pas mal ! <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Musique et son : 18 /20<o:p></o:p>

    De nouveau Kôji Kondo est à la baguette : Magnifique. Tout les bruitages cher a la série sont présents, Here we gooooo !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Réalisation et Animation : 18 /20<o:p></o:p>

    L'ensemble est ultra soigné et ultra cohérent, du Nintendo quoi. Malgré le bond dans l'inconnu avec la 3D, il n'y a quasiment aucuns bug.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Jouabilité et gameplay : 20 /20<o:p></o:p>

    C'est un Mario, donc la jouabilité est parfaite. Le nombre d’actions et de combinaisons que peut exécuter le plombier est impressionnant. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Durée de Vie : 19 /20 <o:p></o:p>

    Enorme ! Finir le jeu à 100% en récupérant les 120 étoiles n'est pas donné à tout le monde.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Scénario et mise en scène : 15 /20<o:p></o:p>

    Ben niveau scénar c'est du classique (et le même depuis le premier Mario) Mais tout ça fait parti du genre dirons nous.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Originalité et Fun : 20 /20<o:p></o:p>

    En passant à la 3D, Mario 64 réinvente les codes du jeu de plate forme : Difficile de rester de marbre devant tant d'innovation, ce jeu constitue un véritable bon en avant vers l’approche moderne des jeux tels que nous les connaissons aujourd’hui.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    NOTE FINALE : 18.3 /20<o:p>


    </o:p>


  • Commentaires

    1
    spirit wolf
    Vendredi 13 Août 2010 à 16:58
    j'ai la version du jeu sur ds. il y a des bugs facile a réaliser^^
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Nutsukao Profil de Nutsukao
    Vendredi 13 Août 2010 à 17:01
    Il parait oui ^^

    Mais c'est pas bien de profiter des bugs d'un jeu !!! XD
    3
    spirit wolf
    Vendredi 13 Août 2010 à 17:04
    bah si, il y a uun bug pas mal, par exemple tu prends luigi tu va dans le niveau 3 première étoile. tu nage sous l'eau vers le bateau et tu continue par une espèce de grotte, tu prends la casquette wario tu prends une fleur après sa fait wario métal. après tu cours jusqu'au bateau jusqu'au bout du bateau, tu glisse tout seul et la le glitch facile: tu marche sous l'eau sans le jauge d'oxygène
    4
    Nutsukao Profil de Nutsukao
    Vendredi 13 Août 2010 à 17:09
    C'est compliquer quant même ! Tout ça pour simplement transformer ce pauvre Luigi en poisson ! mdr
    5
    spirit wolf
    Vendredi 13 Août 2010 à 17:12
    6
    Nutsukao Profil de Nutsukao
    Vendredi 13 Août 2010 à 17:21
    ah oui en effet ! ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :